caroline mignon

 

Caroline Mignon est directrice de l'ATES (Association pour le Tourisme Équitable et Solidaire), et à ce titre, membre du Conseil d’administration de l’OITS, du conseil d’administration de la Plateforme du commerce équitable (PFCE) et trésorière du réseau français ATD-Acteurs du Tourisme Durable.

 

Caroline Mignon travaille depuis 23 ans dans le tourisme associatif en France.

Elle a débuté en 1995 dans le tourisme social en travaillant pour le FIAP Jean Monnet, centre de séjour de jeunes à Paris, puis dans l’événementiel en coordonnant la Conférence mondiale annuelle du tourisme de jeunes, organisée à Paris en 1997 et « Allons en France 98 », opération pilotée par le Ministère des Affaires Etrangères.

 

Sensible aux aspects sociaux et environnementaux du tourisme, elle a ensuite occupé pendant 12 ans la fonction de responsable marketing/communication au sein du réseau d’accueil de jeunes Ethic Etapes : durant les dernières années, son travail a plus spécialement porté sur l’élaboration de stratégies de développement durable, spécialement sur la formation et la sensibilisation des publics, mais aussi sur l’obtention de labels européens. À ce titre et pendant ces 12 années, elle a été élue du Club Français du Tourisme des Jeunes d’Atout France.

 

En 2011, Caroline a repris des études pour obtenir le master « Tourisme culturel et territoires : ingénierie de projets » à Paris et a consacré son mémoire de fin d’études au « Développement durable du tourisme urbain ».

A l’ATES, Association pour le tourisme équitable et solidaire, dont elle a pris la direction début 2014, elle a œuvré au développement du label « Garantie tourisme équitable et solidaire » basé sur 54 critères d’évaluation portant notamment sur les aspects sociaux, environnementaux, partenariaux, qualitatifs de la fonction de producteur de voyages. Aujourd’hui, son objectif est d’élargir l’ATES en accueillant de nouveaux membres et en multipliant des alliances dans ses secteurs amis de la solidarité internationale, du tourisme social et participatif et du commerce équitable, pour poursuivre la mission principale de l’ATES de faire reconnaître le tourisme comme un levier de développement local.